Déconfinement : quel accompagnement pour les travailleurs handicapés ?

Deconfinement

Après 55 jours de confinement, la France rentre dans un processus de déconfinement progressif en ce lundi 11 mai 2020. Ainsi, des milliers de salariés en situation de handicap se préparent à retourner sur le chemin du travail. Pour mieux les accompagner, plusieurs organismes de l’Etat ont mis en place des mesures et des dispositifs spécifiques.

 

Focus sur l’Agefiph

« Le handicap ne doit pas être un sujet de discrimination pour la reprise du travail. Seule doit compter la problématique sanitaire et de santé des personnes » avertit Sophie Cluzel.

Cette mise au point reste essentielle, car comme l’exprime ensuite la Secrétaire d’Etat, « chassez le naturel, il revient au galop, certains préjugés restent prégnants, comme handicap égal vulnérabilité. Non, les personnes handicapées sont avant tout des sujets de droit et non des objets de soin et sont tout à fait désireuses de reprendre une activité professionnelle. »

Le ministère du Travail a créé des fiches conseils métiers pour rappeler une mise en œuvre indispensable des adaptations et aménagements des conditions de travail pour les personnes en situation de handicap.

Néanmoins, le télétravail reste prioritaire et encouragé au moins jusqu’à l’été 2020 : dans cet objectif, l’Agefiph a mis en place des aides financières pour adapter les équipements matériels de travail à distance. Pour un montant maximum de 1 000 euros par salarié, l’Agefiph entend aider les entreprises pour l’achat de matériel informatique, du mobilier et de connexion internet.

En ce qui concerne les salariés qui ne peuvent pas encore reprendre leurs postes, le chômage partiel est toujours d’actualité, de même que les modalités de compensation financières restent inchangées jusqu’au 2 juin 2020.

À titre de rappel, l’Agefiph indique un report des prélèvements de la collecte de l’OETH (Obligation de l’Emploi de Travailleurs Handicapés) à fin juin 2020 au lieu de fin mars.

L’organisme prévoit également un soutien de l’exploitation de 1 500 € pour les entrepreneurs, une couverture financière des arrêts de travail et des arrêts pour garde d’enfants, une formation à distance pour les apprentis, une cellule d’écoute téléphonique, un diagnostic action « soutien à la sortie de crise » pour relancer son activité…

Toutes ces mesures décidées par l’Agefiph sont déployées au regard de la crise sanitaire et résumées dans cet article

 

La réouverture des ESAT

En cours de réouverture, les ESAT doivent respecter un protocole sanitaire stricte pour engager une reprise progressive et adaptée de leurs activités.

« Le protocole de réouverture des ESAT a été délivré aux associations gestionnaires aujourd'hui car elles sont très demandeuses » annonce Sophie Cluzel.

En accord avec le ministre du Travail, Muriel Pénicaud, les centres de formation continue pourront de nouveau accueillir des stagiaires à condition de respecter le déconfinement progressif enclenché ce 11 mai.



Retour