L'école inclusive, un projet encore loin d'être acquis

l'Ecole Inclusive

A la rentrée 2019, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation Nationale, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État aux Personnes handicapées souhaite mettre en place une école inclusive pour accueillir des élèves en situation de handicap.
En France, selon les derniers chiffres du ministère de l’Éducation, 340 000 élèves étaient scolarisés en 2018.

L'objectif d'une telle école est de permettre " une rentrée similaire à celle de tous les autres enfants " par le biais d'un accompagnement des parents et d'une formation des enseignants.

Concrètement, l'accompagnement des parents passerait par une cellule de réponse instaurée dans chaque département à partir du mois de juin jusqu'en octobre. Cette cellule va permettre de mieux renseigner les parents sur les différents dispositifs existant d'accueil et de simplifier les démarches pour mieux intégrer un élève en situation de handicap.
Le gouvernement souhaite que chaque appel soit traité en 24h, un délai bien trop court pour les associations qui estiment que c'est " tout simplement ingérable ".

En ce qui concerne la formation des enseignants, une plateforme baptisée Cap École Inclusive sera mise en place pour la rentrée prochaine. Cette plateforme aura pour but de donner des conseils et des outils pédagogiques pour que l'insertion des élèves en situation de handicap se passe dans de bonnes conditions.

Pour autant, ces mesures sont loin de satisfaire les syndicats et les associations de parents d'élèves qui estiment que les enseignants ont déjà beaucoup de tâches à gérer et qu'il faut une véritable volonté politique et financière pour faire avancer les choses.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur https://www.gouvernement.fr/action/l-ecole-inclusive



Retour