Les mesures de la Conférence nationale du handicap du 11 février 2020

Conférence nationale handicap

Lors de la 5ème Conférence nationale du handicap (CNH) du 11 février 2020, un premier bilan de la politique publique du handicap a été dressé avec également la prise de mesures opérationnelles et concrètes. Le même objectif est poursuivit par le Gouvernement : construire une société plus solidaire et inclusive.  

Pour l’année 2020, le Gouvernement s'est fixé sur 12 engagements pour améliorer la vie quotidienne des personnes en situation de handicap. 

Engagement N° 1 – Réussir le projet de l’école inclusive 
- Fin 2020, l’ensemble des nouveaux enseignants seront formés pour mieux prendre en compte les besoins éducatifs particuliers des enfants handicapés
- Le déploiement d’un « livret numérique de parcours inclusif » qui va permettre de regrouper l’ensemble des adaptations nécessaires aux enfants en situation de handicap, notamment celles notifiées par la MDPH

Engagement N° 2 – Favoriser l’emploi handicap
- Faire de l’apprentissage un levier majeur, notamment pour les personnes handicapées. L’objectif est d’atteindre 10 000 apprentis d’ici la fin de l’année 2021 dont 6 % d’apprentis en situation de handicap, accueillis dans la fonction publique.

Engagement N° 3 – Tenir compte du handicap dans le système universel de retraite
- Mise en place d’une possibilité de retraite progressive dès 55 ans pour les travailleurs handicapés.  
- Permettre aux aidants, des personnes handicapées, des droits à la retraite pour toutes les périodes, indemnisées ou non, pendant lesquelles l’assuré prend en charge ou apporte une aide à un proche en situation de handicap. 

Engagement N° 4 – Accélérer l’accessibilité dans tous les domaines
- Intégrer l’accessibilité dans chaque métier : Pour chaque formation inscrite au répertoire national des certifications professionnelles, France compétences vérifiera que la problématique concernant le handicap a été prise en compte dans le référentiel des compétences. 
- Dans le secteur de l’audiovisuel, il y aura un renforcement de l’accessibilité des programmes dits « essentiels » (par exemple, les émissions se rapportant aux campagnes électorales, les interventions du Gouvernement…). 

Engagement N° 5 – Sensibiliser pour mieux mobiliser 
- Lancement d’une grande campagne nationale de sensibilisation avec pour objectif de mettre fin aux stéréotypes associées au handicap : mise en valeur de la diversité et des compétences des personnes handicapées.

Engagement N° 6 – Rompre l’isolement familial
- En 2021, création du « 360 », numéro unique d’appui. Tous les appels seront pris en charge par une équipe de proximité afin d’apporter une solution d’accompagnement aux personnes ; dans un premier temps, temporaire, et par la suite, définitive en mobilisant les acteurs médico-sociaux du territoire.  

Engagement N° 7 – Accélérer le déploiement de solutions adaptées aux personnes dont les besoins sont prioritaires pour stopper l’exil vers la Belgique
- Le plan de prévention prévoit la création de 1 000 places dans trois régions prioritaires (Île-de-France, Hauts-de-France, Grand-Est).

Engagement N° 8 – Accompagner les projets professionnels avec la création de places « de transition » pour soutenir les choix des personnes handicapées dans le domaine de l’emploi, de l’école, du logement... 
-  2 500 places supplémentaires seront créées en établissements et en services pour accompagner au mieux les transitions de chacun.

Engagement N° 9 – Améliorer la prise en charge des soins de rééducation auprès de l’Assurance maladie pour les enfants en situation de handicap ou malades 
- Une réflexion devrait aboutir avant 2022 pour permettre une meilleure prise en charge par l’Assurance maladie des parcours de soins de « rééducation », sans reste à charge pour les familles.

Engagement N° 10 – Étendre la compensation individuelle des besoins
- L’Etat prévoit d’intégrer les besoins attachés à la parentalité, d’ici 2021, dans la prestation de compensation de handicap (PCH), avec un plan d’aide en fonction des besoins.  
- Financée par la PCH, l’aide à l’alimentation intègrera dans son contenu la préparation du repas et la vaisselle.  
- Lancement d’un grand débat sur la vie intime et sexuelle, avec l’appui du Conseil consultatif national d’éthique, des personnes handicapées.

Engagement N° 11 – Développer un grand programme national destiné à l’innovation technologique au service de la vie quotidienne et de l’autonomie 
- Un plan d’investissement d’avenir, à hauteur de 30 millions d’euros, sera mobilisé sur quatre champs d’action : la communication, l’apprentissage, la mobilité et le quotidien chez soi.

Engagement N° 12 – Accélérer le délai pour l’octroi des prestations sociales
- Signature d’un accord entre l’Etat et les départements nationaux.
- Afin que toutes les demandes de prestation soient traitées dans un court délai, l’Etat prévoit une plus grande mobilisation des MDPH. Le Gouvernement souhaite également que toutes les personnes ayant un handicap irréversible bénéficient de leurs droits à vie. 



Retour